Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho

Publié le 14 Mars 2017

 

Cette conférence à deux voix de Marcela de Guadalupe Mainou et Julien Cambriels nous a permis de mieux pénétrer l’oeuvre de Frida Kalho qui est considérée aujourd’hui comme l’une des artistes féminines de l’avant-garde mexicaine des années 1920 à 1950. Elle utilise dans ses tableaux les représentations de son corps, de son intimité comme moyen d’expérimentation picturale et d’auto-analyse.

 

Ainsi notre conférencière, Marcela de Guadalupe pense qu’elle se servait de son propre corps pour exprimer sa vision sur la condition des femmes de son pays. Le tableau intitulé Henry Ford Hospital (1932) qui traite de la fausse couche, expérience vécue par Frida Kalho passe du tabou (confiné au silence) à la révélation publique, montrant l’engagement de sa réflexion sur le corps des femmes.

 

 

 

Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho

Fille d’un père photographe, juif allemand, immigré au Mexique et d’une mère mexicaine, l’enfance de Frida Kalho se déroule à Coyoacan, dans la banlieue de Mexico. Elle grandit dans le mélange des cultures, dans une période politique troublée qui verra la naissance de la révolution mexicaine.

 

Atteinte dès son plus jeune âge d’une poliomyélite, soutenue par son père qui l’élève à la garçonne, elle sera la seule de ses autres sœurs à faire des études secondaires, profitant en ces années 1920 du bouillonnement culturel qui suit la révolution. La redécouverte de l’art populaire, des civilisations précolombiennes, influenceront son œuvre à venir.

Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho

Un terrible accident de tramway, en 1925, la clouera sur son lit pendant des mois. Elle commence alors à peindre.

 

 

 

Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho

Ce n’est que plus tard qu’elle rencontrera Diego Rivera, immense célébrité mexicaine, pratiquant une peinture de la démesure appelée « muralisme ». Elle lui montre quelques-unes de ses œuvres qui intéresseront Diego. En 1929, ils se marient (mariage de la Colombe et de l’éléphant) aboutissant à un couple fusionnel, infernal et atypique.

 

 

 

Ce mariage ouvre à Frida de nouvelles perspectives, comme une exposition aux Etats-Unis, où elle commencera à vendre ses œuvres. C’est dans la galerie de Julien Levy, celle la même qui avait fait découvrir le surréalisme aux américains qu’elle rencontre le succès en lui assurant une indépendance financière. Lors d’un séjour à Paris, son exposition ne rencontrera que peu de succès

et une brouille avec la bande d’André Breton la fera rentrer rapidement au Mexique. En 1938, elle divorce. Les expositions se succèdent à Mexico, New-York, San Francisco. A cette période, les douleurs dans la colonne vertébrale deviennent insupportables, elle contracte une mycose aiguë à la main droite.

 

Diego Rivera est également à San Francisco, il lui propose de l’épouser à nouveau. Ils s’installeront à la casa Azul à Coyoacan après la mort du père de Frida.

 

A partir de 1945, son état de santé se dégrade. En 1950, elle reste alitée 9 mois (opérations, corset de plâtre…) Elle est amputée d’une jambe en 1953. Epuisée par la douleur et les analgésiques, elle s’éteint le 13 juillet 1954 à l’âge de 47 ans.

 

La vie de Frida s’inscrit dans ce début du 20ème siècle, fulgurant, tumultueux, mouvant. Elle rencontre les personnalités qui ont façonné ce temps : André Breton, Marcel Duchamp, Léon Trotsky (dont elle deviendra la maîtresse éphémère). De son côté Diego est tout aussi infidèle.

 

Frida, malgré son infirmité et des douleurs récurrentes sait se montrer séduisante. Elle sait aussi faire sensation par ses tenues traditionnelles mexicaines.

Ses tableaux sont la reproduction de son univers personnel, de son mal être, de ses déchirures, de ses hantises et de sa maladie. En peignant des ex-votos, elle expulse de façon métaphorique la catastrophe, le mal et la douleur qui la ronge. Elle reste une artiste incontournable du 20ème siècle.

 

Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho
Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho
Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho
Compte-rendu de la conférence sur Frida Kalho

Rédigé par Société des Amis du Musée de la Haute Auvergne

Publié dans #Conférences

Repost 0
Commenter cet article