FRIDA KALHO, ICONE MEXICAINE

Publié le 28 Février 2017

Chers amis du musée de la Haute-Auvergne,

Notre Société vous invite à une conférence sur Frida Kalho avec comme conférenciers: Marcela de Guadalupe Mainou, psychanalyste et Juli Cambriels professeur d'espagnol. Ils nous ont fait parvenir un résumé de la conférence qui s'annonce fort intéressant.

Pour rappel, cette conférence est gratuite et ouverte à tous.

Le jeudi 09 mars 2017 à 19h, salle des Jacobins

Pensez à en parler autour de vous.

 

Viva la vida

Vive la vie ! C’est la phrase se détachant en capitales noires inscrite dans une appétissante tranche écarlate de pastèque, que l’on peut lire dans un des derniers tableaux de Frida peint quelques temps avant sa mort. L’artiste mexicaine s’est éteinte en juillet 1954 un an après son amputation de la jambe, elle vivait alors une profonde dépression et elle dut, une fois de plus, se trouver alitée durant une longue période. On ne peut s’empêcher de penser que derrière cette phrase, aussi énigmatique qu’ironique, se détache la devise d’une œuvre toute entière. Nous en explorerons les moments importants et tenterons d’éclairer les œuvres de l’artiste à la lumière d’une vie hors du commun, particulièrement douloureuse et palpitante. La deuxième partie de la conférence sera animée par la psychanalyste franco-mexicaine Marcela de Guadalupe Mainou qui interrogera les distorsions existantes entre les regards européens et américains sur la production artistique de Frida et cernera les conditions culturelles et symboliques permettant l’émergence de cette artiste dans le Mexique post-révolutionnaire. Nous nous attacherons aussi à cerner la singularité de ce féminin qui ne transige pas à exprimer les méandres de son intimité, en faisant dialoguer les œuvres de Frida avec d’autres femmes artistes.

FRIDA KALHO, ICONE MEXICAINE

Rédigé par Société des Amis du Musée de la Haute Auvergne

Publié dans #Conférences

Repost 0
Commenter cet article